10 mars 2011

Dead Drop chez les Ch'tis

Selon Marie Tranchant de Nord Éclair, la clef USB ne serait pas encore périmée, à l'heure du wi-fi, du blue tooth et des autres réseaux sans fil. La rédactrice de Nord Éclair n'as pas tort dans le cas ou l'on s'en sert d'une autre façon. "Pas en mode nomade, mais sédentaire, justement. Pas en la transportant dans sa poche, mais en la fixant à un mur, dans la rue".

La ville de Lilles passe a son tour dans l'ère du concept "Dead Drop". Le concept de Aram Bartholl est passé outre atlantique pour atterrir dans notre métropole. Après la ville des lumières Lyon voilà le concept à Lille via l'association Build Up, née il y a peu rue de Wazemmes (mais ce n'est pas la seule). 

L'idée a séduit d'entrée Tarik Benlahchemi et Richard Deroubaix, fondateurs de Build Up. Et la première clé a été installée sur la façade du 98 rue de Wazemmes.

La recherche des "Dead Drop" entraine un jeu de piste dans la ville pour ceux qui sont a la recherche des toutes dernières musiques ou des toutes dernières vidéos. Il est possible de laisser des indices sur les clefs déjà connu mais l'effet de surprise sera moindre. 

Avant Lille, Paris, Toulouse, Rennes s'y étaient déjà mis. Cette fois, on verra pousser quelques-uns de ces forums d'échange du XXIe siècle sur les murs lillois, celui de la rue de Wazemmes serait déjà le treizième en France. Alors, ouvrez les yeux, cherchez et faites passer : c'est peut-être le moyen de communication de demain qui est en train de naître.

Outre leurs activités de studio et de label de musique, les fondateurs de Build Up avaient promis de proposer des choses en terme de diffusion d'informations. Ils ont installé leur première « dead drop » à Lille : une clé USB à laquelle on se branche pour échanger des données. www.build-up.org

VM



Posté par Morgalentin à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dead Drop chez les Ch'tis

Nouveau commentaire