08 mars 2011

Hadopi droit dans le mur

Le téléchargement en pleine rue pour éviter les contrôles

En ces temps d’Hadopi et d’ACTA (le traité international sur le copyright), le principe du Dead Drop déjoue les lois encadrant le téléchargement illégal. Il a trouvé la solution pour éviter les contrôles, disséminer des clés USB dans les rues de New York dans un premier temps. Pour échapper aux contrôles sur internet, le “peer to peer” (comme si vous pokiez quelqu’un dans la vraie vie!), passe hors ligne et retrouve la rue. Plus besoin de planquer les derniers CD sous la veste, un nouveau moyen de partage de donnée est en train de voir le jour aux États-Unis mais également en France.

L’idée de Aram Bartholl, a trouvé une drôle de manière de matérialiser l’échange numérique. Il s’agit de placer des données numériques sur une clef USB dissimulée et cimentée dans un mur. Ainsi, les passants peuvent brancher leur ordinateur et partager ou consulter à leur tour des films, des musiques, ou tout autres documents avec les autres passants. Les clefs étant dissimulées dans l’environnement urbain, c’est le bouche à oreille sur internet ou dans la rue qui permet de localiser les lieux où se trouvent ces petits trésors numériques. Ce terme rappelle une tactique utilisée dans l’espionnage pour partager des informations. Mais Aram Bartholl pense diffuser une documentation complète, un petit film, des cartes interactives et un manuel pour faire son propre « dead drop ».

VM 


Posté par Morgalentin à 09:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hadopi droit dans le mur

Nouveau commentaire